Menu randonnées...
 x 

Foire Aux Questions

 

Choisir un vélo

Tags : Bien choisir | Vélo
 

Le vélo, après l'énergumène qui s'agite dessus, c'est la pièce maîtresse! Il faut donc prendre son temps et prévoir ses envies à long terme.

Voyez grand! Un vélo capable de vous emmener sur les pistes de l'Atlas chargé comme un baudet pourra sans problème vous faire faire le tour du pâté de maison où vous accompagner tranquillement à la découverte des bords de Loire.

Hum... Voir grand, c'est vite dit: il faut bien aussi modérer sa mégalomanie avec ce qu'on a dans le portefeuille. Un vélo, comme tout le reste, c'est beaucoup de compromis. D'ailleurs, même avec un budget illimité, il y aura des compromis à faire :-)

Le budget

On peut dire en forçant le trait que le prix va de 400 à 4000 euros. Quand on prend un vélo sans pouvoir choisir à la carte ce qu'on va mettre dessus, il faut toujours savoir de quoi il est composé: types de pièces, marques, matériaux etc. Plus le vélo est bas de gamme, plus le constructeur aura grappillé par-ci par-là. Et plus il y aura de grappillage, plus vous devrez par la suite racheter ce qui ne convient pas ou ce qui a cassé. À moins de ne vouloir faire qu'un seul voyage à vélo (dans ce cas il y a certainement d'autres moyens que d'acheter un vélo et tout l'équipement qui va avec!) il faut penser sur le long terme.

Attention à tout ce qui est bon marché, donc forcément séducteur: au final, vous aurez peut-être dépensé 3 ou 4 fois la mise de départ à force de rattraper la misère. Mais attention aussi à ne pas tomber dans le travers inverse: tout ce qui est cher n'est forcément adapté à votre vision du voyage à vélo, ni à votre façon de pédaler. En règle générale, on peut tout de même dire que les pièces importantes d'un vélo, pour être de qualité, se paient assez cher. Cela concerne surtout le cadre et la transmission.

Le cadre

Optez pour un cadre robuste et adapté au voyage à vélo (2, voir 3, fixations pour les bidons, une fourche adaptée pour un porte-bagages AV, une garantie constructeur quant au poids maximum supporté (si c'est 90kg, on laisse tomber, si c'est 150kg, on peut y aller :-) )). Un vélociste m'a dit un jour que même si les constructeurs ne le disaient pas et se laissaient une marge, tous les cadres tenaient au moins 120Kg. À vérifier... mais je préfère me fier à ce que garantit le constructeur sur le papier!

Il y a toujours les débats interminables sur les cadres en acier et les cadres en aluminium, le tout-suspendu, mi-suspendu ou pas suspendu du tout (sans oublier les variantes: avec ou sans tige de selle suspendue? :-) ). Et ces débats dureront éternellement, bien sûr! De mon côté, j'ai choisi un cadre en acier sans suspensions. Pas pour une question de poids ou d'esthétique, mais parce que je me sens plus à l'aise avec ce genre de cadre. J'ai l'impression qu'il a une souplesse et une grande tolérance. Quand je suis chargé à bloc et que je sens le cadre compenser les mouvements que je lui inflige, je suis rassuré de savoir que l'acier travaille de concert avec moi pour ne pas finir plié dans un fossé!

En général, l'argument phare de ceux qui prônent l'acier est: « un cadre acier, ça se répare facilement, et dans n'importe quel pays ». Certainement très vrai, mais combien de cyclos iront un jour casser un vélo dans un pays où personne ne peut souder de l'aluminium? Cet argument, bien que valable, ne vaut que pour un petit nombre. Les autres peuvent composer avec leurs envies! Ma libido à moi, elle s'est portée sur l'acier :-)

Je ne suis pas certain que le tout-suspendu soit adapté au voyage à vélo. Un cadre suspendu est confortable, et si le voyage se fait avec assistance ou vraiment léger en faisant étape dans des gîtes, des hôtels ou encore chez l'habitant, et s'il n'y a aucun relief, alors pourquoi pas. Mais à mon avis, pour un vélo chargé et un relief prononcé, il vaut mieux éviter. Et puis les suspensions compliquent l'entretien et la réparation, en plus d'augmenter le poids et le risque de casse.

Bref, j'ai choisi un cadre acier non suspendu. Par contre, pensant épargner mon dos, j'ai opté dans un premier temps pour une tige de selle suspendue, avant de me rendre compte que pour 300g de moins j'avais une tige fixe et que ça ne faisait aucune différence au niveau du confort :-) Il ne faut pas perdre de vue non plus que de bons pneus un peu sous-gonflés ou même gonflés à bloc, mais avec un vélo chargé, absorbent bien les chocs.

La transmission

Quand on voyage à vélo et qu'on respecte sa monture, on n'est pas obligé de prendre du SHIMANO XTR ou même du XT! Quel réel avantage, à part gagner quelques grammes? Une transmission SHIMANO LX convient parfaitement, et vue l'économie réalisée, il n'y a même pas à hésiter :-) Il existe une gamme SHIMANO LX spéciale « Trekking » (nom de code T660/T661), vraiment efficace. Je conseillerais tout de même de remplacer les galets de dérailleur par des galets avec roulements en céramique. De mon côté, j'ai opté pour des galets KCNC, un boitier de pédalier HOPE roulements céramique, et une chaîne SRAM PC991.

En fait, toutes les transmissions, même bas de gamme, devraient tenir le coup si on sait les utiliser sans les brusquer, et qu'on les entretient correctement. Après, il s'agit de regarder quels rapports elles offres. De mon côté, j'ai opté pour 3 plateaux 22/32/44 et une cassette 9 vitesses 11/34. « Avec ça, tu pourras grimper aux murs! » m'avait dit Paul Domela, de Rando-Cycles. Et bien, honnêtement, ça n'est pas de trop, et j'en exploite vraiment toutes les possibilités. N'hésitez pas à voir grand (ou plutôt, petit), vous vous remercierez vous-même lorsque vous serez à bout de souffle en train de hisser vos 150kg en haut d'une jolie côte :-)

Comme toutes les autres pièces mobiles d'un vélo, une transmission a besoin d'attention. Ne la brusquez pas, et rendez-lui ce qu'elle vous donne en l'entretenant régulièrement. Mais il faut garder présent à l'esprit que malgré vos bons soins, elle finira par y laisser sa peau, et que vous devrez la changer. C'est ici que vous vous remercierez une seconde fois de ne pas avoir à réinjecter la moitié du prix du vélo pour lui trouver une remplaçante digne de ce nom!

Si les transmissions « conventionnelles » ne vous attirent pas, il reste toujours le moyeu à vitesses proposé par ROHLOFF. Très cher, mais vous aurez bien moins d'entretien, aucune casse, et vous pourrez même passer vos vitesses à l'arrêt :-) Que demander de plus? C'est que, malgré la garantie constructeur à vie et le sérieux de cette société Allemande, je me demande bien comment faire si ça cassait durant un voyage... Il faut reconnaître que très peu de vélocistes ont les connaissances et les pièces nécessaires pour réparer ce type de moyeu. Néanmoins, si vous optez pour cette solution, le mieux est de le prévoir dès le choix du cadre, qui doit être adapté. S'il ne l'est pas, vous vous retrouverez avec des cales sur les bases ou un tendeur de chaîne, ce qui fait l'affaire, mais c'est tout de même mieux sans :-)

Les roues

Alors, vous êtes plutôt 26 ou 28 pouces? :-) Autre éternelle question... À mon avis, un vélo de voyage doit utiliser des jantes 26 pouces, avec 36 rayons minimum. Ça n'est pas une question d'esthétique, c'est une question de logique: plus le diamètre est réduit et le nombre de rayons élevé, plus le poids supporté sera confortable. N'optez pour le 28 pouces que si vous voyagez léger sur des routes en bon état. Pour tout le reste: 26!

Côté pneus, il y a un peu plus de choix. Plus le pneu sera large et sculpté, et plus vous gagnerez en adhérence, donc moins il sera « roulant ». C'est là encore un compromis. Avec des SCHWALBE « Marathon XR » 57x559, vous ne risquez pas de vous envoler, vous ressentez moins les bosses, mais vous avez l'impression que la gomme s'est transformée en glue sur la plupart des revêtements goudronnés, vous devez les dégonfler pour démonter les roues, et ils sont très près des garde-boue. Ils ont aussi une jolie façon de vous chanter la sérénade... Des pneus très présents, donc :-) Évidemment, c'est ceux que j'ai choisi, mais il m'arrive parfois de les maudire! Il faut savoir que SCHWALBE a stoppé la fabrication de ce fameux « Marathon XR » (désormais remplacé par le « Marathon Mondial »).

Généralement, on opte pour du 50x559, ou même moins, pourquoi pas. Tout dépend de la charge qu'ils doivent pouvoir supporter. Les constructeurs annoncent la charge maximum pour chaque modèle. La sculpture, elle, dépendra du type de revêtement que vous rencontrerez. Pour ce qui est du type de tringle (souple ou rigide), le mieux est d'utiliser de la tringle rigide: le risque de déjanter sera moindre. La tringle souple, quant à elle, peut être utilisée pour le pneu de rechange, plié au fond d'un fourre-tout.

Pour information, si une bande réfléchissante est présente sur le flanc d'un pneu, cela vous dispense de la pose (normalement obligatoire) de catadioptres sur les rayons.

Les freins

Dans ce domaine aussi, je suis allé au plus simple: un système de freinage v-brake mécanique. Contrairement à un freinage v-brake hydraulique ou à des freins à disque, il n'y a que peu de pièces en jeu, et l'entretien est simple. Pas de vidange, pas de risque de fuite etc. En contre-partie, ça ne freine plus vraiment dès qu'il se met à pleuvoir! Il faut juste le savoir et adapter son freinage en conséquence. Plus les éléments d'un vélo sont simples, et moins vous aurez de matériel à emporter pour les entretenir et les réparer. Et puis, des garnitures de frein ou des patins, on en trouve vraiment partout!

Mais il est vrai qu'on voit de plus en plus de vélos, même milieu de gamme, équipés de v-brakes hydrauliques ou de freins à disque. Là aussi, à chacun ses jouets :-)

Voilà ce que j'ai à dire à propos du choix d'un vélo de randonnée, en me basant sur ma vision du voyage et sur mes propres envies. Mais je connais quelques cyclistes qui abordent l'aventure complétement différemment, et pour lesquels l'ennemi juré c'est avant tout le poids :-) D'ailleurs, je finis par me dire la même chose...

En ce qui me concerne, j'ai choisi un vélo Allemand de marque DA SILVA, modèle « Santa Cruz », avec des éléments à la carte. Le tout préparé et vendu par Rando-Cycles.

Liens utiles : DA SILVA | SURLY | KOGA-MIYATA | TOUT TERRAIN | ROHLOFF | Rando-Cycles | La Maison du Vélo | Cyclo-Randonnée


Commentaires classiques (Suivre RSS Feed)

  
 Ne sera pas affiché
   pour recevoir les réponses à votre commentaire, utilisez le flux RSS RSS Feed !


Album RSS feed RSS Feed

Accueil > Galleries > Foire Aux Questions > Choisir un vélo
Commenter  Photos [4]  Plan
Mois | Semaines | Week-ends | Journées - [ FAQ - Contacter - Soutenir - À propos ]