Menu randonnées...
 x 
< Randonnée précédente|Randonnée suivante >

Saint-Jacques-de-Compostelle

 

17-06-2013 (car Santiago-de-Compostela - Irún), 17ème jour

 

Car (14h, 72,30 €)

Je me lève vers 6h. Doucher, remballage, et c'est parti pour la station des cars. Arrivé sur le quai je démonte la roue avant et commence à saucissonner mon Sisyphe dans la bâche de sol de la tente avec le fil à linge... Le résultat n'est pas vraiment concluant, mais j'espère que ça passera auprès du chauffeur ! Lorsque le car arrive enfin vers 8h15 le type en sort de mauvaise humeur et commence à beugler sur deux anglais qui n'ont pas emballé leur vélo. Les pauvres ne comprennent rien à l'espagnol. Je traduis comme je peux. En gros, hors de question de les embarquer si les vélos ne sont pas dans des sacs. Je leur dis qu'ils en vendent en haut aux guichets. Ils ont peur que le car parte sans eux. Le chauffeur leur fait comprendre qu'il n'attendra pas longtemps. Un vrai connard, quoi !

Quand vient mon tour, j'essaie de caser tant bien que mal le vélo au fond de la soute, mais le cintre est trop imposant et ça ne passe pas en hauteur. Je suis obligé de le coucher un peu. Là le chauffeur se rend compte que j'ai emballé ça au petit bonheur la chance. Il recommence à gueuler. Mais je pousse le vélo en riant et en lui faisant comprendre que si, bien sûr que ça passe ! Il fait une mine dégoûtée et abandonne. J'étais à deux doigts de me voir refuser l'accès au car... En fait, je crois que tout ce qu'ils veulent, c'est qu'on achète des sacs à vélo à leur compagnie, c'est tout. Pas de petits profits !

Et c'est le départ... 14 heures à subir les gueulards, les lecteurs audio, les potes qui se montrent des vidéos à fond la caisse et les sièges qui vous coupent les jambes. Sacré retour à la civilisation :-)

Pause d'une heure à Oviedo pour manger un bout. J'y rencontre un couple de Suisses qui attend le prochain car pour Lugo. Ils se sont faits jeter du premier parce qu'ils avaient mal emballé leurs vélos ! Le chauffeur a été jusqu'à les menacer d'appeler la police s'ils ne les ressortaient pas de la soute. Les deux vieux n'en reviennent pas de s'être ainsi fait traités...

Durant le trajet, nous avons droit à des dessins animés (Les Simpson, Tom et Jerry, et La Panthère Rose) et a des films (Paul et Frankenweenie).

Nous arrivons enfin à Irún vers 22h45. Le temps de sortir le vélo, de le déballer et de le remonter, et je pars à la recherche d'un hôtel. Il y a une pension un peu plus haut. Je m'y arrête. 30 € la chambre, en liquide. Ça sent un peu la passe à la va-vite et l'arnaque mais je prends.

Je me renseigne pour aller à Hendaye demain matin, et on me dit que je peux prendre le métro. Bonne nouvelle, parce qu'il pleut et que je ne me voyais pas y aller en pédalant.

En attendant, bonne nuit !


Commentaires classiques (Suivre RSS Feed)

  
 Ne sera pas affiché
   pour recevoir les réponses à votre commentaire, utilisez le flux RSS RSS Feed !


Album RSS feed RSS Feed

Accueil > Galleries > Mois > Saint-Jacques-de-Compostelle > 17-06-2013 (car Santiago-de-Compostela - Irún), 17ème jour
Commenter  Photos [25]  Plan
Mois | Semaines | Week-ends | Journées - [ FAQ - Contacter - Soutenir - À propos ]